Énergie et environnement : rétrospective sur le confinement

La période de confinement a été une situation inédite pour l’ensemble des français et à l’échelle mondiale.  Telle a été notre surprise lorsque durant les premières semaines de confinement nous avons pu apercevoir sur les réseaux sociaux des photos d’animaux dans le paysage citadin déserté par les hommes sans nuisances sonores. Depuis les premières mesures de déconfinement annoncées par le gouvernement français le 11 mai et le passage en zone verte de l’Ile-de-France depuis le 15 juin, ROZO fait la rétrospective sur ce que nous a apporté cette période si particulière.

 

Réduction nette des émissions de GES pendant le confinement : une réussite à court terme ?

Le confinement a contribué à une baisse drastique du trafic routier et aérien et du fonctionnement des industries ce qui a permis d’assister à une réduction sans précédent des émissions de gaz à effet de serre (GES). En France, selon le Haut Conseil pour le climat (HCC) dans un rapport publié en avril 2020, depuis le début du confinement, les émissions de CO2 ont baissé de 30 %, ce qui pourrait se traduire par un recul de 5 à 15 % sur l’ensemble de 2020. Or cette réduction est-elle durable ? Nombreux sont ceux qui craignent un « effet rebond » lors de la reprise des activités dont la probabilité est majeur selon le HCC. Et pour cause « la réduction des émissions de GES doit se faire de manière organisée, continue et plus forte » comme le préconise la climatologue Valérie Masson-Delmotte.

« La réduction des émissions de GES doit se faire de manière organisée, continue et plus forte » (Valérie Masson-Delmotte, climatologue)

 

Accélération de la mise en place de projets : Mobilité durable : coup de pouce vélo

Pour ce qui est de la mobilité, une chose est sûre, le confinement a été l’occasion de repenser la façon de se déplacer pour de nombreux citoyens afin de répondre aux distanciations sociales à respecter entre chacun, éviter la reprise des transports en commun et avoir des déplacements neutres en CO2. Pour cela le vélo s’est avéré être la solution idéale. Face à cet élan, le Ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) a annoncé un plan de 20 millions d’euros pour faciliter l’usage du vélo dans le cadre du programme CEE Alvéole porté par la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB) et ROZO. Le Coup de pouce Vélo lancé début mai prévoit une aide d’un montant de 50 euros pour réparer son vélo et rencontre un fort succès depuis sa mise en place.

 

CEE : outil de relance verte (coup de pouce etc.)

Le monde des CEE a beaucoup évolué pendant cette période de confinement, de nombreux textes ont vu le jour ou ont été annoncés. Qu’il s’agisse de prolongation afin que les différents acteurs puissent s’adapter à cette situation particulière (délai de dépôt CEE, « coups de pouce » chauffage et isolation, programmes CEE) ou de création de nouveaux « coup de pouce » (rénovation globale de copropriété, chauffage dans le tertiaire) ou de renforcement des modalités de contrôle, beaucoup d’annonces ont été faites.

Dans cet élan, la DGEC a également annoncé le projet d’un nouveau « coup de pouce » thermostat avec régulation performante qui s’appuie sur la fiche d’opération standardisée BAR-TH-118 « Système de régulation par programmation d’intermittence ».

 

Que faire après cette période ? Comment construire ensemble un futur après cette crise ?

Afin de permettre la relance économique et pour aider les entreprises faisant face à cette crise sanitaire, le gouvernement a prévu un plan d’urgence économique de 110 milliards d’euros dans le cadre des deux projets de loi de finances rectificative destinés à éviter la faillite des entreprises en arrêt à cause de la crise.

En parallèle, le vendredi 5 juin, Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a lancé un plan global d’accélération de la transition écologique des TPE-PME avec l’ADEME et Bpi France doté de plus de 250 millions d’euros et s’appuyant sur dix mesures (favoriser les échanges entre dirigeant(e)s d’entreprises, dispositif « Diag Eco-Flux », « Prêt vert Ademe-Bpifrance », prêt Économie d’énergie, etc).

A l’échelle de chacun d’entre nous, le confinement et le contexte de crise sanitaire a été l’opportunité de prendre pleinement conscience de notre rôle concernant les enjeux climatiques, il s’agit de revoir notre mode consommation, limiter notre recours aux énergies fossiles en choisissant des alternatives durables. Le succès de la pratique du vélo est révélateur de cette prise de conscience, désormais des solutions sur la plan économique et politique sont à prendre de manière pérenne afin que nous puissions parler pleinement d’une relance verte.

Consulter le rapport du Haut conseil pour le climat

Consulter le site dédié au Coup de pouce Vélo

Visionner la conférence de presse : présentation du Plan d’accélération de la transition écologique des TPE-PME

Les autres actualités

Les actualités