Voyager autrement : Paré à virer

ROZO est allé à la rencontre de Charles Thouny, aventurier amateur et responsable, pour parler de son nouveau projet : un tour de Bretagne à la voile en partant à la rencontre de Bretons engagés dans la transition écologique et solidaire. Il nous présente ici son projet et sa vision du voyage responsable.

Dans un premier temps, peux-tu te présenter ?

C’est sans doute la question la plus difficile ! J’habite Strasbourg, j’ai fêté mes 30 ans cette année, j’ai vendu ma voiture l’année dernière, me suis reconvertis pour devenir ECO-Conseiller, et je suis à présent cogérant d’Alternative Carbone. J’accompagne des entreprises et des collectivités dans des démarches de transition sociale-écologique.

Peux-tu nous présenter le projet ?

Paré à Virer, c’est une aventure sauvage, à la voile, autour de la Bretagne (de Vannes au Mont Saint Michel) du 3 au 24 Août sur un tout petit catamaran sans habitacle. Je naviguerai de bout en bout et serai accompagné par une joyeuse équipe de 4 aventuriers, qui se relaieront à mes coté tous les 5 jours environ.

À l’aventure à la voile, nous avons souhaité associer la rencontre, tout au long de la navigation, de Bretons engagés d’une manière ou d’une autre dans la transition écologique et solidaire.

L’objectif de la rencontre est de réaliser des interviews, qui seront diffusées en radio et en podcasts à partir de l’automne.

Pourquoi un tel voyage ?

Je rêvais depuis longtemps de faire le tour des cotes bretonnes à la voile et je ne voulais pas louer un voilier lourd, encombrant et rempli de matériel dont je n’ai pas besoin. Notre embarcation nous mettra au plus près des éléments, nous faisant sentir à chaque instant la mer et le vent. Ce voyage cherche aussi à montrer que de belles aventures locales nous attendent sans qu’il y ait besoin de partir loin et en avion !

Quel est l’itinéraire ? Peut-on vous rencontrer sur votre chemin pendant le voyage ou suivre le voyage à distance ?

Nous allons tirer les premiers bords dans le golf du Morbihan le 3 Août prochain et pour la suite tout dépendra des conditions de mer et de vent ! Si tout va bien nous seront rendu au Mont Saint-Michel le 24 Août !

Pour nous suivre vous pourrez appeler au 06 51 54 30 57 pour écouter les nouvelles sur la boîte vocale. Pas de réseaux sociaux pendant l’aventure ! À notre retour, 10 épisodes seront diffusés sur l’émission Les Défricheurs. Nous avons d’ailleurs récemment participé à une émissions sur le voyage sans polluer, en écoute ici.

Qui avez-vous prévu de rencontrer ?

Nous devrions aller à la rencontre de La Bascule à Pontivy pour parler des lobbys citoyens, rencontrer Christine Kristof sur l’écolieu d’AnimaTerra sur l’île Aux Moines, pour parler du lien entre spiritualité et écologie ou encore visiter la TinyHouse du Lowtechlab à Concarneau pour échanger sur les notions de progrès. Toutes les rencontres ne sont pas encore arrêtées à ce jour.

Comment gérez-vous la logistique ? Est-ce un voyage accessible aux novices ?

Gérer les marées, les courants, le vent, la météo, trouver des lieux pour bivouaquer, se réapprovisionner en eau… tout ça n’est pas très simple d’autant qu’on devra en plus être au rendez-vous de nos interviews ! Pour autant certains des équipiers n’ont jamais fait de voile.

As-tu de l’expérience dans des voyages de ce genre ? As-tu déjà d’autres projets en tête ?

Je suis partis la première fois en vélo depuis La Rochelle pour aller jusqu’à Belle île, il y a 11 ans. Depuis j’ai multiplié les expériences de voyage nature, à vélo, en canoë, à pied, à ski… et en 2017 nous avons, mon frère et moi, traversé l’Oural Polaire à ski en traînant des pulkas. Nous avons d’ailleurs raconté cette histoire dans notre premier film nommé Page Blanche Sur L’Oural que nous avons projeté sur plusieurs festivals. Je pense déjà à la suite de Paré à Virer… sur le même principe d’aventure itinérante et d’interview, ça pourrait s’appeler Changement de Braquet !

Quelles alternatives conseilles-tu aux personnes souhaitant voyager sans polluer ?

Je conseil de partir à vélo de chez soit sur 2-3 jours pour une première expérience. Il n’est pas nécessaire d’être sportif pour le faire, et de nombreux itinéraires à vélos sont disponibles dans la plupart des offices de tourismes.

Un dernier mot ? Un conseil ?

Pour les amoureux de voyage nature je conseil aussi la revue Carnet d’Aventure, riche en récits de voyage et en bons conseils !

Merci beaucoup, bon voyage !

Un grand merci à ROZO pour cette tribune !
Le premier épisode avec la présentation de l’équipage  est disponible ici

Les autres actualités

Les actualités