Bonne nouvelle pour les factures d’électricité, mais aussi pour le Climat ?

Malgré la hausse des prix de l’énergie, la mise en place de deux mesures par le gouvernement devrait alléger les factures d’électricité de l’ensemble des consommateurs français :

⚡ La mise à disposition d’un volume supplémentaire de 20 TWh d’ARENH du 1er avril 2022 au 31 décembre 2022 à un prix fixe de 46.2 €/MWh. Cette diminution devrait représenter une baisse de 15 €/MWh par rapport au prix initial de l’année 2022 ;
⚡ Une baisse de la TICFE de 22.5 €/MWh à 0.5 €/MWh pour l’ensemble des consommateurs français (résidentiels, tertiaires, industriels, collectivités).

UNE BONNE NOUVELLE

Pour rappel, la hausse historique des prix de marché de l’énergie avait fortement impacté les coûts de l’énergie, notamment sur 2022. Au-delà de cette dépense supplémentaire, la hausse du prix de l’énergie faisait craindre une détérioration de la compétitivité des industries françaises à l’échelle mondiale conduisant même à un ralentissement de la production de certaines entreprises vendant à perte.

 

ANTICIPER SES ACHATS D’ENERGIE ET LES DIFFERENTS RISQUES

La mise en place de ces mesures est donc une bonne nouvelle pour les consommateurs français mais ne doit pas occulter les leçons à tirer de cette expérience, à savoir anticiper ses achats d’énergie et ses différents risques (volatilité des prix, risques réglementaires, risques fournisseurs). La catégorie énergie dans les entreprises doit être traitée en toute connaissance du marché, de la réglementation et en toute impartialité.

A titre d’exemple, l’exposition au risque d’écrêtement (achat des droits initiaux d’ARENH non attribués post guichet) aurait pu être anticipée, soit par un achat au cours de l’année 2022, soit par une option garantie par le fournisseur.

 

REDUIRE SES CONSOMATIONS D’ENERGIE ET SON EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE

Au regard de l’augmentation pérenne des prix de l’énergie, cette bouffée d’oxygène donnée par le gouvernement doit donc permettre à l’ensemble des consommateurs de pouvoir réduire leur exposition aux prix de marché, c’est-à-dire à réduire leurs consommations d’énergie et ainsi leur empreinte environnementale. La hausse du prix de l’énergie avait initialement modifié le signal prix pour pouvoir investir sur des actions de réduction de la consommation d’énergie en diminuant sensiblement les temps de retour sur investissement.

Au total, la mise en place des différentes mesures coûtera plus de 8 milliards d’euros au gouvernement sur la seule année 2022. A titre de comparaison, les aides du plan de relance consacrées à la décarbonation de l’industrie entre les années 2020 et 2022 n’ont été « que » de 1.2 milliards d’euros.

ROZO VOUS ACCOMPAGNE

Industriels, Grand Tertiaires, Collectivités : ROZO est à vos côtés pour cette nouvelle année et vous encourage à réinvestir ces budgets supplémentaires sur des actions d’efficacité énergétique qui vous permettront de réduire vos consommations d’énergie et vos émissions de CO2.
Ce sera bon pour votre portefeuille mais également pour la planète !

Des questions sur vos projets d’efficacité énergétiques ? Contactez-nous !

Les autres actualités

Les actualités