[Instant décryptage] MaPrimeRénov’ : zoom sur les dernières actualités

MaPrimeRénov’ a récemment fait l’objet de modifications notamment en ce qui concerne la revalorisation de certaines aides. En parallèle des précisions ont été apportées sur le cumul avec l’éco-prêt à taux zéro. ROZO fait le point.

 

Augmentation des aides accordées pour remplacer un chauffage au gaz ou au fioul par une pompe à chaleur

Un arrêté publié au Journal Officiel du 12 avril acte la revalorisation de MaPrimeRénov’, il prévoit que les aides accordées soient augmentées de 1 000 € à partir du 15 avril, et ce jusqu’à fin 2022, pour remplacer un chauffage au gaz ou au fioul par les appareils suivants :

– Chaudières à alimentation automatique fonctionnant au bois ou autres biomasse ;

– Chaudières à alimentation manuelle fonctionnant au bois ou autres biomasse ;

– Équipements de production de chauffage fonctionnant à l’énergie solaire thermique ;

– Pompes à chaleur géothermiques ou solarothermiques ;

  • – Pompe à chaleur air/ eau.

D’autre part, les aides pour l’acquisition de nouvelles chaudières à gaz seront arrêtées en 2023, laissant un délai permettant aux ménages et aux entreprises pour s’adapter.

Ces mesures, qui s’inscrivent dans le cadre du plan de résilience, avaient été annoncé par le Premier ministre mercredi 16 mars dernier.

Ainsi, il sera encore plus avantageux pour les ménages les plus modestes de choisir une pompe à chaleur ou une chaudière biomasse et de se passer du gaz : ils pourront obtenir jusqu’à 9000 euros d’aides (MaPrimeRénov et Certificats d’économies d’énergie) contre 8000 euros auparavant. (Communiqué du Ministère de la Transition écologique, 17/03/22)

des précisions sur le cumul de la prime avec l’éco-prêt à taux zéro

Des précisions sur le cumul de la prime avec l’éco-prêt à taux zéro ont été apportées et figurent dans un décret du 30 mars publié le jour suivant au Journal Officiel, ce dernier est pris en application de la loi de finances pour 2022, qui a créé une nouvelle catégorie d’éco-PTZ pour financer le reste à charge des travaux bénéficiant déjà de MaPrimeRénov’.

Le décret précise les travaux éligibles, le montant maximal de l’avance remboursable (fixé 30 000 euros) et les règles de constitution du dossier de demande qui ont été simplifiées. Le texte s’applique aux offres de prêts émises à compter du 1ᵉʳ juillet 2022.

▶ Consulter l’intégralité de l’arrêté du 7 avril 2022 modifiant l’arrêté du 14 janvier 2020 modifié relatif à la prime de transition énergétique et l’arrêté du 17 novembre 2020 modifié relatif aux caractéristiques techniques et modalités de réalisation des travaux et prestations dont les dépenses sont éligibles à la prime de transition énergétique

▶ Consulter le communiqué de presse du Ministère de la Transition écologique du 17 mars 2022

▶ Consulter l’intégralité du décret n° 2022-454 du 30 mars 2022 relatif aux avances remboursables sans intérêt destinées au financement de travaux de rénovation ayant ouvert droit à la prime de transition énergétique

Les autres actualités

Les actualités