Mai à Vélo : le résultat de la Team ROZO !

Durant le mois de mai dernier, ROZO a participé au challenge d’activité Mai à Vélo.

L’objectif premier de ce challenge est de réaliser le plus grand nombre de kilomètres à vélo, dans le but de faire gagner sa structure. Ainsi, durant 1 mois, les collaborateurs participant au challenge ont pédalé pour ROZO, cumulant ensemble leurs kilomètres sur l’application Geovélo.

Participer à ce challenge relevait de l’évidence pour ROZO, qui encourage ses collaborateurs à utiliser, autant que possible, des modes de transport décarbonés afin de limiter leur impact environnemental !

Retour sur un challenge réussi !


4 411 KM PARCOURUS À VÉLO !

Ce sont 48 collaborateurs de ROZO qui ont participé cette année au challenge.

La team ROZO est arrivée 40ème au classement national sur 216 équipes (dans la catégorie des entreprises de 50-249 employés).

Les collaborateurs ont parcouru 4 411 km à vélo, soit l’équivalent de la distance entre Paris et Jérusalem !

Uniquement grâce à la force de leurs mollets, les collaborateurs ont parcouru tous ces kilomètres, sans impact sur l’environnement ! Pour comparer, la même distance parcourue en voiture représente une émission de 852 kg de CO2 .*

 Source : Calculer les émissions de carbone de vos trajets

 

852 KG DE CO2 : CA REPRÉSENTE QUOI ?

C’est autant d’émissions que pour fabriquer, consommer ou parcourir * :

*Source : Mon Convertisseur CO2

Il est important de rappeler qu’aujourd’hui, un français émet en moyenne 10 tonnes de CO2 par an. Pour atteindre l’objectif des accords de Paris, il nous faut diviser cet impact par 5 et arriver à 2 tonnes d’ici 2050 !

 

DES COLLABORATEURS TRÈS IMPLIQUÉS DANS LE CHALLENGE !

Comme l’année dernière lors du dernier challenge Mai à Vélo, et comme pour tout évènement interne sportif et solidaire chez ROZO, les collaborateurs ont joué le jeu au maximum, mettant encore plus en avant leur esprit de compétition et leur bonne humeur légendaires !

Lénaïs, responsable de la Team Développement Durable de ROZO à Lyon (à l’initiative du challenge) : le plaisir de rouler le matin

« Avec le vélo, je n’ai pas la contrainte des horaires des transports en commun et j’évite les embouteillages. C’est également un bon moyen de s’oxygéner avant de commencer sa journée, c’est un moment agréable tous les matins. Une fois que l’on a conscience de tous les avantages du vélotaf, il est difficile de s’en passer ! Ce challenge est un moyen de motiver de nombreux salariés à passer le cap et moi la première ! »

« Chez ROZO, nous sommes, pour beaucoup, engagés pour une mobilité plus durable. Le vélo fait partie de notre quotidien et cet évènement a permis de le mettre en lumière ! »

Vincent Caroff, Consultant Energie Environnement à Barcelone : le vélo pour remplacer la voiture

« L’utilisation du vélo pour se déplacer en ville me semble être une évidence et j’ai pu, au fil des années, m’équiper pour que ce soit le plus confortable et sécure possible, de nuit ou de jour, qu’il vente, pleuve, ou neige (ce qui n’est pas très fréquent à Barcelone, mais je ne désespère pas de sortir mes pneus cloutés en hiver). Ce qui m’a vraiment permis de monter sur le podium ROZO, malgré une rude compétition, ce sont les sorties en backpacking en autonomie, pour profiter un maximum de ce que peut offrir le déplacement à vélo sur moyennes et longues distances. Je me suis d’ailleurs séparé de ma voiture en 2021 pour ne faire des trajets qu’en transports en commun + vélo. Pour l’instant, ça fonctionne bien et mon portefeuille s’en porte bien mieux ! »

« Le challenge Mai à Vélo m’a permis de quantifier les kilomètres que je fais, et j’ai découvert qu’a minima, je pédalais une bonne dizaine de kilomètres chaque jour. »

Maxime Frodefond, Consultant confirmé énergie à Bordeaux : le vélo, un mode de transport accessible à tous

« Le vélotaf a complètement changé ma vision de mes déplacements au quotidien au point de ne plus me séparer de mon vélo. J’ai commencé avec des trajets domicile-travail qui se sont vite transformés en balades, vélo-utilitaire, voyages… je crois que le vélotaf a ce côté très addictif qui change complètement ensuite votre façon de voir votre mobilité. Sans forcément être un militant, le vélotaf par sa simple pratique sert à démontrer que se déplacer à vélo, même sur des longues distances, même sur des trajets pas forcément optimaux c’est possible et ça fait du bien au moral ! Je vois encore beaucoup de voitures en ville, beaucoup de connaissances qui ne jurent que par la voiture mais quand j’en parle et que je partage mon expérience, je me rends compte que les mentalités changent très vite. »

« C’est ce genre d’exemple qui me persuade que le vélotaf est accessible à tous et que pour chaque contrainte que l’on peut opposer au vélo il y a souvent plusieurs solutions. »

 

Une belle performance pour les collaborateurs de ROZO qui se sont beaucoup investis dans le challenge, comme les années passées, et qui sont prêts à recommencer !

Les autres actualités

Les actualités